Vieillir et grandir

Vieillir et grandir

Être vieux, c’est avoir le privilège

D’avoir pu avancer en âge sans sortilège.

C’est laisser la maturité embellir,

Un être qui chaque jour s’éveille pour fleurir.

Certains pourraient croire que c’est décliner,

S’abîmer, se rider ou se faner.

Ceux là sont aveuglés, troublés,

Par l’ambiant et dominant jeunisme,

Qu’ils pensent seul détenteur de Beauté.

Quelle insolence ! Quel cynisme !

Car si l’on s’approche ô somptuosité !

Le vieux est l’eau de vie,

L’ode à la vie.

Plutôt que défraîchir, il continue de grandir.

Chaque jour, il renaît à lui-même

Et son cœur persiste à resplendir,

A vibrer. Il aime !

Oui le corps fatigue et vieillit,

Mais regardons au dedans,

Nous n’y verrons que des cœurs jolis

Avec qui partager le plus important :

L’INSTANT PRÉSENT

Yolaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *